play_arrow

keyboard_arrow_right

Listeners:

Top listeners:

skip_previous skip_next
00:00 00:00
chevron_left
volume_up
  • play_arrow

    Radio Éclat Internationale live Station mère

  • cover play_arrow

    Carrefour musical # 6 Denis Laberge

  • cover play_arrow

    Côte d’Ivoire : “Gratis pro Déo”, le nouveau EP de Santé Divine Saint Bénifils

Actualité

Incroyable : Une chrétienne togolaise meurt et ressuscite à deux reprises

todayAugust 21, 2019 136

Background
share close

Gracia Ayikoé épouse  Ayigah est une jeune dame togolaise, ancienne prostituée, dont l’actualité de sa double résurrection déferle présentement la chronique en Afrique. Devenue missionnaire avec son époux, elle ne passe pas inaperçue partout où elle arrive pour évangéliser.

On la connait partout dans le monde sous le nom de Gracia Ayikoé. Mais aujourd’hui, elle est madame Ayigah et mère de deux enfants. À la voir, Gracia Ayikoé n’a rien d’extraordinaire.

C’est une  femme modeste au visage balafré avec un voile sur la tête qu’on découvre. Pourtant, elle a un témoignage incroyable, celui de sa mort et de sa résurrection. Rencontrée par la rédaction de Radio Eclat, à son passage à Abidjan en Côte d’Ivoire, elle raconte des choses à couper le souffle.

« J’ai passé 14 jours au paradis et en enfer », c’est ce qu’affirme  mordicus la missionnaire Gracia Ayikoé. Affirmation qui est d’ailleurs difficile à croire.  

Selon son témoignage, elle est morte et ressuscitée à deux reprises. Une première fois en brousse à une retraite spirituelle au Togo ; Et une deuxième fois où elle a eu l’occasion de visiter le « ciel et l’enfer ».

Ce témoignage de résurrection, elle le raconte, à toute bonne occasion devant des publics très attentionnés dans les villes, villages et hameaux.

« Notre église avait organisé une retraite spirituelle, dans une zone isolée en brousse, à laquelle j’avais participé. À cette retraite fatiguée et affaiblie par le jeûne et la prière, je me suis retirée discrètement pour me coucher sous un arbre un peu plus loin du lieu de la prière.

Et c’est là que je suis morte pour la première fois. Mais, pour la deuxième, c’était chez nous à la maison où les anges sont venus me chercher. Aujourd’hui, je parcours le monde entier pour rendre mon témoignage de résurrection. », a-telle dit.

Invité pour la première fois en Côte d’ivoire, fin 2014, par l’Église Protestante Baptiste Œuvres et Missions Internationale (EPBOMI), elle est depuis lors régulière dans plusieurs programmes chrétiens à Abidjan. Extrait vidéo.

Gracia Ayikoé partageant son témoignage au siège de l’Église Protestante Baptiste Œuvres et Missions Internationale (EPBOMI)

Récemment, malgré sa grossesse à terme, Gracia Ayikoé, celle qui dit avoir passé 14 jours au paradis et en enfer, était en Côte d’Ivoire pour partager son témoignage.

Et c’est à Abidjan qu’elle a accouché son dernier bébé. Ce qui n’a d’ailleurs pas freiné son élan missionnaire pour continuer à sillonner des communautés chrétiennes pour partager son expérience sur ciel.

Indiquons qu’elle était membre de l’église « Baptise Ebénézer » d’Adiaglè à Lomé au Togo. Mais, maintenant travaille au côté de son époux qui parcourt les nations pour apporter son appui aux églises pour leurs implantations et extensions.

« Aujourd’hui, je suis un témoin des morts parmi les vivants pour la gloire de Jésus-Christ.», déclare-t-elle. 

Saint Bénifils

Crédit Photos et Vidéo : Gracia Ayigah et RTC

Written by: Radio Éclat Internationale

Rate it

Previous post

Témoignages

Incroyable : une chrétienne togolaise meurt et ressuscite à deux reprises

Gracia Ayikoé épouse  Ayigah est une jeune dame togolaise, ancienne prostituée, dont l’actualité de sa double résurrection déferle présentement la chronique en Afrique. Devenue missionnaire avec son époux, elle ne passe pas inaperçue partout où elle arrive pour évangéliser. On la connait partout dans le monde sous le nom de Gracia Ayikoé. Mais aujourd’hui, elle est madame Ayigah et mère de deux enfants. À la voir, Gracia Ayikoé n’a rien […]

todayAugust 20, 2019 202 1


0%