play_arrow

keyboard_arrow_right

Listeners:

Top listeners:

skip_previous skip_next
00:00 00:00
chevron_left
volume_up
  • play_arrow

    Radio Éclat Internationale live Station mère

  • cover play_arrow

    Carrefour musical # 6 Denis Laberge

  • cover play_arrow

    Haiti: le conseil présidentiel de transition installé Salomon Albert

Actualité

Elle poursuit son psychiatre après une opération chirurgicale transsexuelle

todaySeptember 4, 2022 23

Background
share close

Une Australienne a intenté une action en justice après avoir subi une opération chirurgicale transsexuelle radicale pour ressembler à un homme. Elle estime qu’en raison de la négligence de son psychiatre, elle continue de souffrir notamment de complications liées à la perte de ses seins et de son utérus, d’anxiété, de dépression et de la nécessité d’un traitement médical continu.

Jay Langadinos, de Sydney, a commencé à prendre des hormones transsexuelles à l’âge de 19 ans, rapporte The Christian Institute.

À 22 ans, elle a subi une intervention chirurgicale pour retirer son utérus. Ce, sept mois seulement après avoir subi une double mastectomie.


Mme Langadinos, qui a maintenant recommencé à vivre en tant que femme, poursuit le psychiatre Patrick Toohey. Selon elle, Tohey l’a mis sur la voie médicale alors qu’il était au courant de ses antécédents de “phobie sociale et de dépression importantes”.


Selon le transcripteur, le Dr Toohey “savait ou aurait dû savoir” qu’elle avait besoin d’une évaluation plus poussée de sa part et de celle d’un deuxième psychiatre, une fois que ses facteurs psychologiques avaient été notés.

Mme Langadinos a ajouté qu’en raison de la négligence du Dr Toohey, elle “continue de souffrir de blessures et de handicaps”. Elle parle notamment de complications liées à la perte de ses seins et de son utérus, d’anxiété, de dépression et de la nécessité d’un traitement médical continu.


S’adressant au Sydney Morning Herald, elle a déclaré : nous citons : “Savoir que je ne peux pas avoir d’enfants est absolument dévastateur”.


Avec le recul, elle a expliqué : “Au fur et à mesure que mon malheur grandissait, j’ai eu l’impression que sa cause était que je n’étais pas un homme, donc la réponse était de changer encore plus mon corps. J’ai fait une dépression, je n’ai pas pu fonctionner pendant une année entière. Je ne pouvais pas sortir du lit. J’aurais aimé savoir à l’époque à quel point je souffrais et pourquoi.”, rapporte la même source.

Written by: Radio Éclat Internationale

Rate it

Previous post

Actualité

Un pasteur est menacé de mort en Ouganda

Il fait face à des menaces après avoir conduit des dizaines de musulmans au Christ. Un mois après qu'un chrétien ait été tué dans le district de Kiboga, en Ouganda, un pasteur de ce même district craint pour sa vie à la suite de menaces de mort proférées par des extrémistes musulmans, a-t-il déclaré. Il s’appelle, Godfrey Ssemujju. Ce pasteur supervise 130 églises pentecôtistes Elim dans le district de Kiboga, […]

todayAugust 16, 2022 152


0%